Benoit Durand & Guillaume Bertel (Private Sport Shop)

En seulement 5 ans, Benoît Durand et Guillaume Bertel, les co-fondateurs de Private Sport Shop, sont devenus les leaders Européens de la vente privée d’articles sportifs. Basée à Montpellier, la startup étonne et réalise un chiffre d’affaires de 59M d’€ en 2016, 5 ans seulement après son lancement. Compétiteurs, c’est un nouveau challenge que les deux associés sportifs ont voulu relever : rejoindre les accélérateurs NUMA Toulouse & Montpellier. 

 

LES LEADERS DE LA VENTE PRIVÉE D’ARTICLES DE SPORT SOUTIENNENT à LEUR TOUR DES ENTREPRENEURS

Les fondateurs de Private Sport Shop se sont rencontrés à l’école Supérieure de Commerce de Pau. Ces deux sportifs dans l’âme, déjà expérimentés dans le marketing en ligne et le commerce du sport, ont décidé de lancer le premier site de ventes privées dédiées aux articles de sport. Le succès ne se fait pas attendre et dès son lancement, la startup atteint un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’euros (2011). Suite à ce succès, c’est très naturellement que Benoit & Guillaume ont rejoint et soutenu le projet d’accélérateur régional privé NUMA Toulouse et Montpellier :

Pouvoir intervenir dans un cadre structuré par une équipe opérationnelle de choc comme NUMA est plus intéressant pour nous que de distiller quelques conseils sans véritable suivi. Nous sommes associés et co-fondateurs, donc impliqués et intéressés au succès des entreprises sélectionnées par NUMA” déclare Guillaume.

Les deux entrepreneurs dont la jeune entreprise a intégré le top 5 des startups françaises (classement l’express 2015) ont décidés de s’investir dans NUMA. En effet, le e-commerce et le marketing en ligne n’ont plus aucun secret pour Benoît Durand et Guillaume Bertel, ils sont de réels accompagnateurs sur les problématiques de vente en ligne auxquelles les startups sont souvent confrontées.

 

ÉLÉMENT CLÉ D’ACCÉLÉRATION POUR PRIVATE SPORT SHOP : L'ENTRÉE D'UN FONDS

Pour Benoît Durand et Guillaume Bertel, l’arrivée d’un fonds au capital de Private Sport Shop leur a permis d’accélérer le rythme. Aujourd’hui, la startup emploie 140 salariés et prévoit une trentaine de recrutements pour 2017, « aussi bien en finance, marketing, achats, que pour l’entrepôt avec des préparateurs de commandes».

Elle intégrera bientôt de nouveaux locaux de 6 500 m2, les précédents étant déjà devenus trop étroits. Les fondateurs misent sur une croissance de 30 % en 2017, portée notamment par le déploiement à l’international. “Les ventes sur le marché français représentent 85 % du CA. Les 15 % restants se font à l’international mais nous visons 20 % pour 2017” lance Guillaume Bertel.

Un nouveau défi que les deux dirigeants se sont fixé qui leur permettra de prodiguer des conseils plus complets et approfondis.

 

SOURCES :

La lettre M.fr

Les echos.fr

Business & co

 

 April 21, 2017